vendredi 28 juillet 2017

"Drew & Fable, tome 4 : Quatre ans plus tard" de Monica Murphy

Synopsis :
Owen est irrésistible et il le sait. Il accumule les conquêtes d'un soir et passe son temps à faire la fête. Avec la vie qu'il mène, ses résultats à l'université sont en chute libre, et sa place dans l'équipe de football est menacée s'il ne se reprend pas rapidement. On le confie donc aux bons soins de Chelsea, une jolie étudiante particulièrement brillante qui passe pour coincée aux yeux de toute sa promo. Les cours particuliers prennent un tour inattendu lorsque Chelsea comprend que son élève attend plus d'elle que du soutient scolaire...

Mon avis :
J'aime particulièrement cette saga mais je désespérais de pouvoir un jour lire ce dernier tome, étant donné que je le voulais au format poche mais qu'il n'existe qu'en grand format. Ma bonne résolution a totalement disparu lorsque je l'ai trouvé à Emmaüs à tout petit prix, je n'ai pas hésité un seul instant à le prendre. J'étais tellement curieuse d'en savoir plus sur Owen qu'il n'a pas eu le temps de passer par la case PAL. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai adoré !

Owen a bien grandit, il est maintenant à l'université. Bien que bon élève, il passe plus de temps à draguer, fumer et boire qu'à étudier, jusqu'au jour où sa conseillère lui pose un ultimatum : il doit se remettre au boulot et remonter sa moyenne s'il veut rester dans l'équipe. Pour l'aider, il se voit attribué une tutrice. Chelsea ne ressemble en rien aux filles qui lui plaisent d'habitude mais il est irrésistiblement attiré par elle, et il va tout faire pour qu'elle tombe sous son charme alors qu'elle est l'une des rares personnes à lui résister...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive. Les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire. C'est bien écrit, fluide et prenant. Ce roman est impossible à lâcher avant d'en avoir tourné la dernière page.

Encore une fois, l'histoire m'a énormément plu. Je ne pensais pas autant apprécier, parce que si j'aimais bien Owen dans les précédents tomes, ce n'est pas forcément un personnage dont j'avais envie de connaitre la suite de l'histoire. Cela dit, je ne regrette absolument pas cette lecture, parce qu'au final, ce tome est nécessaire et permet vraiment de boucler la boucle. Après cette histoire, on a maintenant moins de regret à refermer cette saga puisque l'on sait que tout est bien qui finit bien pour nos personnages.

Les personnages sont attachants. On connaissait déjà Owen, mais ce n'était que le petit frère de Fable, un gamin qui rentrait tout juste dans l'adolescence et qui avait besoin de repères. Je n'avais pas d'attente particulière à son égard mais je suis ravie de ce qu'en a fait l'auteure. Il a énormément évolué au fil des tomes, ça fait plaisir à voir. J'aime beaucoup l'homme qu'il est devenu grâce à Drew, Fable et Chelsea. Cette dernière m'a beaucoup plu. Elle me fait un peu penser à moi par certains aspects. Malgré son inexpérience et sa timidité, elle sait ce qu'elle veut et ne veut pas. Ce petit bout de femme m'impressionne.
J'ai adoré prendre des nouvelles de Drew et Fable (ainsi que de Jen et Colin, dans une moindre mesure). C'est toujours plaisant de pouvoir constater que les personnages que l'on aime tant vont bien et ont enfin la vie qu'ils méritent !

Cette fin est vraiment géniale et permet vraiment de boucler la boucle. On sait que tout le monde va bien et est heureux, on peut donc refermer cette saga que l'on aime tant en toute sérénité et avec ce fameux sourire niais plaqué sur le visage.

Ce tome est une magnifique conclusion à cette saga que j'aime tant, j'ai adoré ! Monica Murphy fait vraiment partie de ces auteurs dont je vais guetter les prochaines parutions ! Je reviens d'ailleurs prochainement vous parler de sa nouvelle saga Never forget ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 26 juillet 2017

"The Cruelty, tome 1" de Scott Bergstrom

Synopsis :
Gwendolyn Bloom a à peine sept ans lorsque sa mère est assassinée sous ses yeux, et dix-sept lorsque son père disparaît brutalement, à la même date. Cette nouvelle épreuve s’accompagne d’une découverte accablante : son père n’est pas un diplomate, comme elle l’a toujours cru, mais un espion travaillant pour le FBI, dont les alliés semblent s’être retournés contre lui, après l’avoir accusé d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant… Commence alors pour elle une longue traque dans les recoins les plus sombres et les plus dangereux d’Europe. Suivant les indices que son père lui a laissés, à Paris, Berlin puis Prague, Gwendolyn croise les pires spécimens de l’espèce humaine. Et surtout elle comprend très vite que, pour survivre à la cruauté de son un ennemi, il faut devenir plus cruel que lui.

Mon avis :
Si ma copinaute Marion ne me l'avait pas proposé lors d'un troc, je crois bien que je n'aurai jamais fait attention à ce roman. Pourtant, dès que j'en ai lu le résumé, j'ai tout de suite eu envie d'en savoir plus. Faute de temps, il a un peu trainé dans ma PAL mais je l'en ai sorti dès que j'en ai eu l'occasion. Honnêtement, je ne regrette absolument pas d'avoir cédé à la tentation, j'ai beaucoup aimé !

Avec un père diplomate, Gwendolyn n'a pas une vie des plus simples. Entre l'assassinat de sa mère et leurs multiples déménagements, elle n'est jamais restée très longtemps au même endroit. Installée depuis pu à New York avec son père, elle peine à reprendre une vie normale. Alors qu'elle commence à s'intégrer, son père disparait et personne ne fait rien pour le retrouver. Gwendolyn décide donc de partir à sa recherche, persuadée qu'il a été enlevé. Ce voyage est semé d'embûches et elle était loin de se douter qu'il la changerait autant...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteur est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire. Ce roman est impossible à lâcher avant d'en avoir tourné la dernière page...

L'histoire m'a énormément plu, ce qui est assez surprenant, vu que ce n'est pas vraiment le genre de roman que je lis d'habitude. J'ai été surprise par la tournure que prennent les évènements, je m'attendais à quelque chose de plus soft pour un roman jeunesse. Mais au final, c'est ce qui fait la force de cette histoire !

Les personnages sont géniaux, en particulier Gwendolyn. On la voit évoluer de manière assez impressionnante tout au long d roman. Elle passe de la jeune fille timide et insouciante à la guerrière que rien n'arrête, elle est complètement badass. J'ai vraiment été bluffé par son personnage, je ne m'attendais pas à une telle évolution. Franchement à sa place, je crois bien que je me serai cachée dans un trou de souris en attendant que la tempête passe...
J'aime beaucoup Terrance mais on le voit trop peu. J'espère vraiment qu'il aura un rôle plus important dans les prochains tomes...

La fin est à la hauteur du roman, elle est parfaite mais nous laisse clairement sur notre faim. Je me serais jetée sur la suite si je l'avais eu sous la main. En tout cas, l'auteur sait ménager le suspense et nous donner envie de lire la suite.

Ce roman est vraiment une très chouette découverte. Je ne m'attendais pas à ça mais j'ai été agréablement surprise. Pas de doute, je lirai la suite des aventures de Gwendolyn dès que possible, mais il va falloir être patient...
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 24 juillet 2017

"Silence radio" de Alice Oseman

Synopsis :
Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac. Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j'aime dessiner.

Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi.

Mon avis :
Comme souvent avec les éditions Nathan, je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant de le trouver dans ma boite aux lettres. J'ai tout de suite été attirée par sa couverture, je la trouve magnifique et le résumé m'intriguait. Je me suis donc plongée dans cette lecture avec curiosité, j'ai passé un bon moment avec ce roman !

Frances a tout de l'élève modèle, mais ce que personne ne sait, c'est qu'elle est totalement fan de Universe City. Elle passe des heures à écouter les podcasts de Silence Radio et à dessiner cet univers. Elle ne peut partager cette passion avec personne jusqu'au jour où elle rencontre Aled. Avec lui, elle peut enfin être elle même, être à la fois l'élève modèle et la fille qui aime rire et s'amuser...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

L'histoire m'a beaucoup plu. Je la trouve universelle, elle parle à tout le monde. Dans notre société, on est toujours rangé dans des cases, pourquoi est ce que nous n'aurions pas le droit d'être plusieurs choses à la fois ? Si on est bon élève, on ne peut pas être bon en sport ou drôle... Ce roman nous rappelle vraiment cela.

Les personnages m'ont bien plu. J'ai beaucoup aimé Frances qui aimerait être plus que l'intello de service. Sa rencontre avec Aled l'aide vraiment à s'affranchir de ce que tout le monde attend d'elle et qu'elle faisait pour se conformer à l'idée que les gens se faisaient d'elle.
Aled m'a bien plu. Au début, il est assez mystérieux, mais on comprend très vite ce qu'il nous cache. Leur amitié naissante est très agréable à suivre. D'ailleurs, ne vous attendez pas à un happy end sentimental entre eux, vous seriez déçus...

La fin est top, je ne pouvais pas espérer mieux. Elle conclue parfaitement cette histoire et nous offre une belle leçon de vie, à savoir que se conformer à ce que les gens attendent de nous n'est pas dans notre intérêt, on est rarement heureux lorsque l'on fait les choses par "devoir" plutôt que par envie. Il faut être acteur de sa vie et ne pas se contenter de la regarder en la laissant filer...

Ce roman est une chouette découverte. Je ne pense pas que je m'y serais intéressée par moi-même si je ne l'avais pas reçu dans le cadre d'un service presse, mais au final, je ne regrette pas. Alice Oseman est un nom à retenir, on a pas fini d'entendre parler d'elle dans les années à venir !


Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman ! 
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 21 juillet 2017

"Le pacte" de Karina Halle

Synopsis :
Linden, Stéphanie et James sont les trois meilleurs amis du monde.
Linden est en train de devenir pilote d'hélicoptère, Stéphanie a créé sa marque de vêtements et ouvre sa première boutique, et James possède un bar. Ils habitent San Francisco, ils sont jeunes, ils sont beaux et ont beaucoup d'amis et de projets.

Un soir réunis dans le bar de James, Stéphanie et Linden vont faire un pacte. S'ils n'ont pas de relations sérieuses à 30 ans, ils se marieront. Au début, c'était marrant et sympa, mais au fil des années et des relations instables qu'ils vivent chacun de leur côté, le pacte va prendre de plus
en plus d'importance dans leur vie.

Pourront-ils préserver leur amitié ?

Mon avis :
J'ai découvert ce roman complètement par hasard, lorsque je cherchais un livre qui pourrait me plaire à l'occasion d'un troc. Celui-ci m'a tout de suite sauté aux yeux et le résumé m'a vraiment donné envie d'en savoir plus. Du coup, à peine était-il arrivé dans ma boite aux lettres que je me suis jetée dessus, trop curieuse pour attendre plus longtemps. J'ai vraiment bien fait de me laisser tenter, j'ai adoré !

Linden et Stephanie sont amis depuis des années. A 25 ans, Linden propose un pacte à la jeune femme : s'ils ne sont pas casés à 30 ans, ils se marieront. Stephanie accepte, pensant que c'est une blague, mais à partir de cette instant, leur amitié va être mise à l'épreuve. Et si ce jeu n'en était pas un...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

L'histoire m'a énormément plu. Je suis fascinée par cette histoire de pacte entre amis. Je ne crois pas que ce genre de pratique existe en France, cela doit être une coutume typiquement américaine que nous, français, avons découvert dans la série Friends. Je serais curieuse de savoir si cette pratique existe réellement ou si c'est juste de la fiction...
Je trouve l'idée de départ extrêmement bonne et l'auteure a très bien su l'exploiter. Un tel pacte ne peut pas rester sans conséquence, cela change forcément la vision que vous avez de l'autre, cela induit de la séduction, même si ce n'est pas fait de façon consciente. C'était très intéressant de suivre l'évolution de leur relation qui bascule doucement de l'amitié vers l'attirance physique puis l'amour. Je crois qu'on aimerait toutes tomber amoureuse de notre meilleur ami...

Les personnages sont géniaux. J'ai adoré Linden, c'est vraiment le mec idéal. Son personnage est vraiment touchant. Il aime Stephanie depuis le premier instant où il a posé les yeux sur elle mais garde ses sentiments pour lui, de peur des conséquences. Pourtant, il finit par lui proposer ce pacte, presque comme un jeu, alors que pour lui, c'est bien plus que ça... Cet homme est mon héros !
J'ai beaucoup aimé Stephanie, je me suis un peu reconnue en elle. Elle a beaucoup de chance d'avoir Linden à ses côtés, je suis jalouse ! ^^
J'ai eu plus de mal avec James, j'ai eu énormément de mal à le cerner...

Cette fin est juste parfaite. Certes, dès les premières pages, on sait pertinemment comment cela va se finir, mais on attend que ça ! C'est une fin comme je les aime, qui conclue parfaitement cette histoire avec des personnages fidèles à eux même. On referme ce roman avec un sourire niais plaqué sur le visage, ça fait rêver une histoire comme ça !

Ce roman est vraiment une très chouette découverte. J'étais quasiment sûre de passer un bon moment, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point, j'ai adoré ! Il me semble qu'il y a d'autres tomes, centrés sur d'autres personnages, je serai curieuse de voir ce que l'auteure leur réserve. Si j'en ai l'occasion, je les lirai avec très grand plaisir ! ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 juillet 2017

"Le silence des sirènes" de Sarah Ockler

Synopsis :
Elyse rêvait de devenir chanteuse, jusqu'à ce qu'un accident la rende muette...
Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa sœur jumelle. Mais elle devient muette suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, Elyse perd ses repères, ses rêves, sa joie de vivre... Elle se réfugie alors chez sa tante, à Atargatis Cove, petite ville portuaire portant le nom d'une sirène légendaire. Là-bas, elle s'isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d'un bateau échoué. Heureusement, elle rencontre bientôt Christian, séduisant bad-boy, et son jeune frère, Sebastian, qui rêve d'être une sirène. Avec eux, elle va décider de sauver la ville, menacée par un projet touristique, et surtout... retrouver le goût de la vie.

Mon avis :
Ce livre a vraiment été une surprise dans ma boite aux lettres, je n'en avais jamais entendu parler avant de l'y trouver.. Sa couverture m'a tout de suite donnée envie d'en savoir plus, d'autant plus que c'est un roman de Sarah Ockler, une auteure dont j'apprécie la plume et l'univers. Du coup, même s'il n'était pas prévus dans mes prochaines lectures, il n'a pas eu le temps de passer par la case PAL. Sans grande surprise, j'ai bien aimé !

Suite à un accident, Elyse perd sa voix et se voit contrainte, par la force des choses, d'abandonner son rêve, celui de devenir chanteuse. Pour fuir tout ce qui lui rappelle son destin brisé, elle trouve refuge chez sa tante. Elle passe la plupart de son temps dans un bateau abandonné, mais elle se fait surprendre par son propriétaire. Cette rencontre pourrait bien bouleverser son petit monde...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l''auteure est toujours aussi agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

L'histoire m'a bien plu, même si je ne m'attendais pas vraiment à ça. Je pensais vraiment lire une histoire de sirènes. Malgré ça, cette histoire est vraiment pas mal. L'auteure nous laisse espérer des choses qui n'arrivent pas, j'y ai vraiment cru jusqu'à la dernière page...

J'ai beaucoup aimé les personnages, même si par moment Elyse me fatiguait. Elle était toujours en train de se plaindre. Certes, on peut comprendre vu son histoire mais au bout d'un moment, ça devient fatiguant... J'ai beaucoup aimé Christian. Je trouve qu'il est assez difficile à cerner au début, mais plus on avance dans l'histoire et plus on s'attache à lui.

La fin a réussi à me surprendre parce que rien n'est figé. L'auteure nous laisse avec une fin ouverte, c'est à nous d'imaginer la fin qui nous plairait.

J'ai passé un bon moment avec ce roman, même si je ne pense pas en garder un souvenir impérissable. Avec les romans de Sarah Ockler, on est sûr de passer un bon moment et c'est tout ce qu'on leur demande, mission accomplie ! ;)


Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman ! 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 17 juillet 2017

"On met longtemps à devenir jeune" de Christine Jusanx

Synopsis :
"Jeune senior de 59 ans, tout juste préretraitée, cherche à partager appartement proche tour Eiffel avec colocataire gai et optimiste. Profil idéal recherché : étudiant étranger voire jeune quadra en transition de vie."

Telle est l’étonnante annonce que la pétillante Jeanne a publiée pour réaliser son voeu le plus cher : habiter près de la tour Eiffel. Mise en retraite anticipée par son employeur, fière de laisser voler de ses propres ailes son fils Léo – le seul homme de sa vie –, Jeanne est déterminée à se prouver qu’il n’y a pas d’âge pour vivre ses rêves, en se lançant dans l’aventure de la colocation. Cette nouvelle vie, riche de surprises et de belles rencontres, pourrait bien l’amener à s’autoriser enfin à explorer des horizons qu’elle s’était jusque-là interdits.

Mon avis :
Pas de doute, ce titre est des plus intrigants, c'est d'ailleurs ce qui m'a donné envie de lire ce roman. Il m'intriguait au plus haut point, donc lorsqu'il est arrivé entre mes mains, je n'ai pas pu attendre plus longtemps avant de me plonger dedans. Malheureusement, cette histoire n'a pas été à la hauteur de mes espérances...

A 59 ans, la vie de Jeanne prend un nouveau tournant, elle est mise en préretraite. Bien que le mot "retraite" la déprime, elle se dit que c'est peut être l'occasion ou jamais de réaliser l'un de ses rêves : avoir un appartement avec vue sur la Tour Eiffel. Ne pouvant l'assumer financièrement seule, elle décide de chercher un colocataire. Elle était loin de se douter que l'accomplissement de son rêve bouleverserait autant sa vie...

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, je n'y comprenais pas grand chose. Jeanne parlait de louer un appartement proche de la Tour Eiffel et deux secondes plus tard, elle parlait du Vieux Bordeaux. Il m'a fallu du temps pour comprendre la situation de Jeanne. Une fois que c'était fait, ma lecture est devenue nettement plus fluide. La plume de l'auteure est agréable à lire, c'est bien écrit et fluide. Les pages se tournent relativement facilement.

Ce roman me laisse perplexe, je ne m'attendais pas à ça. J'ai trouvé cette histoire assez plate, sans relief. A la vue du titre, je m'attendais à ce que Jeanne fasse des folies, que sa vie prenne vraiment un tour inattendu mais rien de ça... Au final, il ne se passe pas grand chose et on voit venir le dénouement heureux à des kilomètres. J'en attendais sans doute trop mais du coup, je ressors de cette lecture déçue...

Malgré tout, j'ai adoré Jeanne, c'est un personnage comme je les aime. C'est vraiment le genre de personne que j'aime côtoyer au quotidien, elle me fait d'ailleurs penser à une de mes amies, j'avais l'impression qu'on me parlait d'elle. J'ai beaucoup aimé Paulo et Léo, quels charmants jeunes hommes, ça existe encore ?

Même si j'avais vu venir le happy-end, j'ai été surprise par ce que nous révèle l'épilogue. Pour le coup, je ne m'y attendais pas et c'est vraiment une bonne surprise.

Malgré des personnages convaincants et attachants, je ressors de cette lecture déçue. Je m'attendais vraiment à quelque chose de plus fou et joyeux, j'en attendais sans doute trop... Cela dit, cette histoire reste un premier roman prometteur. Je ne doute pas qu'on entende parler à nouveau de Christine Jusanx ! ^^


Merci aux Editions Michel Lafon et en particulier à Camille qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 juillet 2017

"Opération Romanov" de Glenn Meade

Synopsis :
Le docteur Laura Pavlov est archéologue médico-légale. Elle dirige des fouilles près de la ville russe d'Iekaterinbourg, là où fut exécutée en 1918 la famille Romanov, celle des derniers tsars. Dans le puits glacé d'une mine, elle découvre un corps parfaitement conservé et des indices incroyables sur la disparition des Romanov, notamment de leur fille, la princesse Anastasia, dont la mort a toujours été controversée.

Des éléments qui apportent un éclairage nouveau sur l'une des grandes énigmes du vingtième siècle. Les recherches de Pavlov la mènent en Irlande, sur les traces du récit soigneusement dissimulé d'une ancienne mission secrète. Mais on ne plonge pas impunément dans le passé. Surtout quand celui-ci est fait de trahisons, de tromperies et de mensonges. Surtout quand exhumer d'anciens secrets pourrait remettre en cause l'histoire officielle telle que nous la connaissons...

Mon avis :
Si vous me suivez depuis un moment, vous devez savoir à quel point je suis fasciné par la fin tragique des Romanov. Du coup, dès que je tombe sur un roman qui en parle et en donne une fin alternative, je ne peux pas résister à la tentation. Gros coup de chance, le mois dernier, j'ai réussi à en trouver trois. Même si à la base, ce n'est pas forcément celui qui m'intriguait le plus, c'est quand même celui que j'ai choisi de lire en premier. Une fois lancée, impossible de m'arrêter avant de l'avoir terminé, j'ai beaucoup aimé !

Alors qu'elle mène des fouilles avec son équipe à Iekaterinbourg, Laura Pavlov découvre le corps parfaitement conservé d'une jeune femme. Dans sa main se trouve un médaillon frappé du sceau des Romanov. L'archéologue va alors mener l'enquête pour découvrir l'identité de l'inconnue. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que ce qu'elle pourrait découvrir risquerait de remettre en cause une grade partie de l'Histoire de la Russie Impériale...

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, pas par manque d'intérêt pour le sujet (au contraire ^^), mais parce qu'il y a beaucoup de personnages et que leurs noms se ressemblent énormément. Du coup, il est très facile de s'y perdre. Par contre, une fois que tout est clair dans notre tête, cette lecture devient vraiment addictive. La plume de l'auteur est très agréable à lire, c'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

L'histoire m'a énormément plu. J'adore les histoires sur les Romanov et encore plus celles qui laissent à penser que la princesse Anastasia aurait survécu à l’exécution de sa famille. Ce roman reste de la fiction, mais il s'appuie sur pas mal de personnages et de faits réels. Cela rend vraiment l'histoire beaucoup plus authentique et crédible. J'ai d'ailleurs fait quelques recherches sur Internet dès que j'ai eu fini ma lecture, malgré l'heure tardive, pour prêcher le vrai du faux. Je n'y vois pas beaucoup plus clair, mais je suis encore plus bluffée par le travail de l'auteur et ça me donne envie d'en savoir encore plus.

J'ai adoré les personnages, que ce soit les réels ou les fictifs. Ils sonnent vrais, on y croit dans problème. J'ai toujours un attachement particulier aux Romanov. Je sais que le tsar Nicholas II n'a pas été un tsar des plus compréhensifs et pacifiques, mais quoi qu'il ait fait, je ne pense pas que lui et sa famille (ainsi que leurs fidèles domestiques) méritaient de mourir de cette façon...

Cette fin est géniale, elle répond à plein de questions, mais en laisse encore d'autres en suspens lorsque l'on s'intéresse à l'histoire des Romanov. Cela dit, elle conclut parfaitement bien cette sacré histoire.

Sans grande surprise, j'ai vraiment adoré ce roman portant sur la fin des Romanov. Cette fiction basée sur des faits réels est vraiment très bonne et me donne envie de me plonger dans pleins d'autres romans de ce style ! Ça tombe bien, j'en ai encore quelques uns dans ma PAL... ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...