mercredi 21 juin 2017

"Destiny, tome 1" de Cecelia Ahern

Synopsis :
Parfois, il faut choisir l’imperfection pour être Parfait.

Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.

Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.
Pour qui a menti : la langue.
Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.
Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.
Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.

Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.

Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?

Mon avis :
Honnêtement, si ce roman n'était pas signé Cecelia Ahern, je crois que je ne me serais jamais arrêtée dessus. J'étais curieuse de découvrir la plume de l'auteure dans un style différent de ce qu'elle a l'habitude d'écrire. Une fois n'est pas coutume, c'est ma copinaute Marion qui m'a permis de le découvrir et franchement, je ne regrette absolument pas, j'ai adoré !

Dans une société qui a subit une grave crise financière, un nouvel idéal est apparu : celui de la Perfection. Tous les individus se doivent d'être parfaits, sous peine d'être marqués Imparfaits à vie et condamnés à l'exclusion sociale. Celestine est absolument Parfaite et fait la fierté de sa famille : élève brillante et réfléchie, belle, intelligente et qui fréquente le jeune homme le plus Parfait qui soit, Art le fils du juge Crevan. Pourtant, malgré sa Perfection, elle commet la pire des erreurs : aider un Imparfait, ce qui est strictement interdit. Elle risque d'âtre marquée comme Imparfaite à son tour. Assumera t-elle ses actes ou plaidera t-elle la Perfection ? Parfois, il faut choisir l'Imperfection pour être Parfait...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. C'est toujours un plaisir de se replonger dans les mots de Cecelia Ahern. C'est bien écrit, fluide, prenant, addictif et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré cette histoire. Cette dystopie est loin d'être banale, c'est même l'une des meilleurs que j'ai pu lire jusqu'ici. Le thème de la perfection à tout prix est brillant et l'auteure a très bien su l'exploiter. Il fait parfaitement écho à notre société actuelle qui prône la perfection physique et qui poussé à l'excès, pourrait nous mener à ce cas de figure. Franchement, ça fait peur...
Même si j'étais curieuse d'en savoir plus, j'avais peur d'être déçue. J'aime tellement les romances et les romans feel-good de Cecelia Ahern que je ne la oyais pas du tout écrire ce genre de roman. Pourtant, elle a relevé le défi à la perfection et confirme le fait que c'est une auteure de talent qui peut écrire de tout !

J'aime beaucoup la galerie de personnages proposée dans ce roman. J'ai adoré Celestine, la suivre dans sa prise de conscience du monde qui l'entoure était génial à lire. C'est un personnage comme je les aime, pas parfait mais qui agit toujours avec le cœur. Art me laisse perplexe, je ne sais pas trop quoi penser de lui. Par contre, j'adore Carrick, même si au final, on ne sait que peu de chose sur lui. Tout ce que l'on sait de lui me plait énormément. J'ai hâte de pouvoir  lire la suite pour en savoir plus sur lui.

La fin m'a énormément plu, mais elle nous laisse sur notre faim. On se jetterait sur la suite à peine ce premier tome terminé si on l'avait sous la main. J'ai vraiment hâte de lire la suite de cette histoire, j'ai pleins de questions qui restent en suspens.

Moi qui redoutais cette lecture de peur d'être déçue de l'auteure, j'en ressors totalement conquise, j'ai adoré ! Cecelia Ahern confirme son statut d'auteure de talent qui peut tout écrire, et j'en suis d'autant plus fan !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 juin 2017

"En Route" de Adam Rex

Synopsis :
Gratuity a 12 ans, un nom très étrange et surtout un objectif : retrouver sa mère enlevée par les aliens. Et lorsqu'on habite, comme elle, dans un pays envahi par les Boov, d'étranges extraterrestres à huit pattes, c'est plus facile à dire qu'à faire. Surtout que les envahisseurs ont non seulement renommé notre chère planète bleue Smekland mais aussi décidé de parquer toute la population dans une réserve naturelle d'humains : la Floride. Et les oranges, ça a du bon, mais seulement pendant un temps. À bord de sa voiture volante et accompagnée de son chat Porky et d'un Boov recherché par les siens, l'adolescente va traverser les États-Unis, déclencher un mouvement de résistance, et peut-être, en chemin, déjouer plus d'une invasion alien...

Mon avis :
Ce roman me tentait depuis sa sortie, la bande annonce du film m'avait vraiment donné envie d'en savoir plus. J'avais réussi à me le procurer assez rapidement grâce à un troc, mais par manque de temps, il est resté en attente dans ma PAL. L'autre jour, ne sachant pas quoi lire, je me suis dit que c'était le moment ou jamais de m'y mettre. Franchement, j'ai bien fait, parce que j'ai beaucoup aimé !

La Terre est envahie par des extraterrestres et depuis qu'ils sont là, la vie des humains est un véritable enfer. Du haut de ses 11 ans, Gratuity doit faire face à un gros problème : les extraterrestres ont enlevé sa mère. Elle est prête à tout pour la retrouver, quitte à prendre son chat et traverser la moitié des États-Unis en voiture. En cours de route, elle tombe nez-à-nez sur Oh, l'un d'entre eux...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteur est agréable à lire et addictive à souhait. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Cette histoire m'a beaucoup plu et j'ai adoré le fait que ce soit Gratuity qui nous la raconte. L'idée de départ est très bonne et l'auteur a vraiment su l'exploiter à fond. Les extraterrestres fascinent mais qu'on doute ou non de leur existence, on serait bien embêtés  s'ils débarquaient sur Terre. Ce roman en est la preuve. J'ai beaucoup aimé que certains éléments des États-Unis soit utilisés et détournés dans ce roman, comme la Zone 51 ou "le royaume de la souris joyeuse".

Les personnages m'ont énormément plu. J'ai adoré Gratuity, à sa place, j'aurai été beaucoup moins courageuse qu'elle. Le seul truc qui me fait tiquer, c'est qu'on ne lui donne pas seulement 11 ans. On le sait parce que l'auteur nous le dit, mais honnêtement, on lui en donne facilement 16, vu sa maturité face aux évènements.
Oh est particulièrement touchant. C'est l'un d'entre eux, mais c'est aussi l'exception qui confirme la règle...

La fin est juste parfaite. Je ne m'y attendais absolument pas, mais je ne pouvais pas espérer mieux. Elle est vraiment à la hauteur de ce chouette roman et conclue parfaitement cette histoire.

Ce roman est vraiment une très belle découverte, je ne pensais pas autant accrocher. Ce roman n'a vraiment pas eu le succès qu'il mérite et c'est bien dommage !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 16 juin 2017

"Le détour" de S.A. Bodeen

Synopsis :
À 17 ans, Livvy Flynn est LA romancière à succès d’une série fantastique pour adolescents.
Un jour comme les autres, elle prend sa voiture pour se rendre à un atelier d’écriture loin de chez elle.
Mais il suffit d’une mauvaise indication du GPS, d’une seconde d’inattention sur une route cabossée, et c’est l’accident…
Lorsqu’elle reprend conscience, Livvy découvre avec horreur qu’elle est emprisonnée dans la cave d’une ferme, au milieu de nulle part. Ses ravisseuses, une mère et sa fille désaxée, lui en veulent pour une raison qu’elle ignore.
Livvy comprend vite qu’elle a peu de temps pour sortir de ce piège fatal.

Mon avis :
Ce titre m'intriguait pas mal depuis sa sortie, mais honnêtement, je ne comptais pas spécialement le lire. Pourtant, lorsque ma copinaute Marion me l'a proposé en troc, je n'ai pas hésité bien longtemps. Faute de temps, il a trainé dans ma PAL quasiment six mois avant que je me décide à l'en sortir. Malheureusement, cette lecture a été une déception...

A 17 ans, Livvy est une romancière de renom et connait un succès phénoménal avec sa première saga. Alors qu'elle se rend à un atelier d'écriture, elle est victime d'un accident de la route. Elle se réveille dans le sous-sol d'une mère dérangée et de sa fille qui l'est tout autant. Comment va-t-elle pouvoir se sortir de là et surtout pourquoi a t-elle été enlevée ?

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est agréable à lire. C'est bien écrit, fluide, prenant et addictif. Les pages se tournent vraiment toutes seules.

L'histoire m'a bien plu, même si je l'ai trouvé extrêmement prévisible. Dès le début, j'avais deviné l'identité des personnages, ainsi que leur mobile. C'est dommage, parce que j'aimais vraiment l'idée de base mais j'aurai aimé être surprise par ce roman...

De plus, j'ai détesté les personnages. Livvy est finalement la pire de tous. Elle est prétentieuse, imbue d'elle-même, insolente et vulgaire. Il y a certains personnages de roman que l'on adore détester, mais ce n'est pas le cas pour elle. J'avais envie de la gifler tout au long de ma lecture. C'est tout à fait le genre de personnes exécrables que je déteste. En ce qui concerne les kidnappeuses, même si leur acte est intolérable, on éprouve de la pitié pour elles et on en vient même à comprendre leur geste désespéré. Je ne les aime pas vraiment mais comparées à Livvy, ce sont presque des anges... ^^

Comme toute l'histoire, la fin est hyper prévisible. Par contre, j'ai adoré cet épilogue à la Chair de Poule qui laisse le lecteur en suspense. Ça a été mon moment préféré de l'histoire, il m'a permis de refermer ce roman sur une note un peu plus positive.

Malgré une histoire prometteuse, ce roman est une déception. Une histoire cousue de fil blanc et une héroïne exécrable, c'en était trop pour moi. Il y avait beaucoup de potentiel, c'est dommage...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 juin 2017

"Les contes macabres" de Edgar Allan Poe et Benjamin Lacombe

Mon avis :
Les écrits d'Edgar Allan Poe ne m'ont jamais vraiment intéressés, son univers macabres ne m'attirait absolument pas. Pourtant, depuis ma lecture de Chasseurs de livres en début d'année, je suis curieuse d'en savoir plus sur cet étrange auteur. Je me suis donc procurée ce recueil de nouvelles, illustré par Benjamin Lacombe. Bien que cette lecture change de ce que je lis d'habitude, j'ai bien aimé !

Dans ce recueil, nous découvrons 7 nouvelles écrites par Edgar Allan Poe (j'ai la première édition, la deuxième en contient une de plus). Ces histoires tournent toutes autour de la mort et de femmes qui "hantent" les hommes et les rendent fous...

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'univers de l'auteur. Le style d'écriture est assez particulier, très sombre et alambiqué. J'avais l'impression de ne pas avancer dans ma lecture, je perdais souvent le fil de l'histoire. Ce n'est pas déplaisant à lire mais la lecture n'est pas aussi fluide que l'on aimerait qu'elle le soit. D'ailleurs, je n'ai pas pu enchainer les nouvelles. C'était trop glauque, il me fallait un temps de pause pour me remettre après chaque histoire...

Je suis une adepte d'humour noir et de l'univers macabre à la Tim Burton, mais l'univers macabre de cet auteur m'a dérangé. J'avais l'impression qu'il était possédé. Il est obnubilé par la mort et pas une mort "douce", il l'aime violente et brutale. C'était un peu trop pour moi...

Toutes les histoires de ce recueil ont un héros masculin torturé qui cède à la folie, et qui se maudit d'avoir agit comme tel. Les femmes sont des personnages doux et discrets mais elles ont toutes quelque chose dans leur attitude qui rend les hommes fous (au sens propre du terme). Dans l'univers d'Edgar Allan Poe, personne ne peut être heureux.

Je suis toujours aussi fan des illustrations de Benjamin Lacombe. Elles sont parfaites pour cet univers sombre et déroutant, et elle retranscrivent parfaitement ce que l'on ressent pendant notre lecture...

Je n'ai pas détesté cette lecture, j'ai même apprécié, bien que ce soit un peu trop sombre pour moi. Cela dit, je ne pense pas me replonger dans l'univers d'Edgar Allan Poe de sitôt...
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 12 juin 2017

"L'enfant du Titanic" de Leah Fleming

Synopsis :
15 avril 1912. Dans l’horreur du naufrage, deux femmes qui n’auraient jamais dû se rencontrer voient leurs destins liés à jamais. Sauvées in-extremis, May et son bébé trouvent chaleur et réconfort dans les bras de Celeste. Une amitié est née, qui se renforce au fil du temps. Mais alors que survivre a donné à Celeste courage et goût de la liberté, May semble n’avoir jamais surmonté le drame. Un lourd secret qu’elle porte depuis le soir du naufrage pèse sur sa conscience...

Mon avis :
Depuis la sortie du film Titanic, l'histoire de ce naufrage m'intrigue et me passionne (comme beaucoup de monde je pense). Du coup, dès que je trouve un roman qui aborde ce sujet, il pique forcément ma curiosité. Celui-ci n'a pas fait exception à la règle. A mon grand regret, il a trainé beaucoup plus longtemps que prévu dans ma PAL. On m'avait proposé une lecture commune sur ce titre, elle n'a malheureusement pas eu lieu, mais j'ai décidé de le lire quand même. Malgré pas mal de défauts, j'ai beaucoup aimé !

Lors du naufrage du Titanic en avril 1912, deux femmes qui n'auraient jamais du se rencontrer vont se lier d'amitié. May partait tenter sa chance en Amérique avec son mari et sa fille, alors que Celeste rentrait chez elle retrouver sa vie aisée. Toutes les deux survivants, leurs destins seront liés à jamais et sans le savoir bouleverseront la vie l'une de l'autre...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est agréable à lire. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules.

L'histoire m'a beaucoup plu. Certes, si vous attendez à lire un livre qui ne parle que du Titanic, vous serez forcément déçu. Pour ma part, même si je le savais, j'ai trouvé ce passage bien trop court. J'aurai aimé en savoir plus sur cette partie du récit.
L'histoire est plus que prévisible. Dès le début, on sait comment cela va se terminer, même si j'avoue que certains retournements de situation m'ont vraiment surprise. Le récit s'étale sur près de 50 ans, j'ai eu du mal à me rendre compte de l'avancé du temps pour les personnages. Les seules choses qui permettent de se rendre compte du temps qui passe, ce sont les deux Guerres Mondiales.

Les personnages m'ont beaucoup plu, leurs histoires m'ont touché. J'ai adoré suivre leurs destins croisés, de voir que le naufrage du Titanic a vraiment bouleversé toutes leurs existences...

Comme je le disais précédemment, cette fin était cousue de fil blanc. Dès le début, on connaissait le dénouement de cette histoire, mais de toute façon on ne pouvait pas espérer mieux. Cette fin m'a beaucoup plu.

Malgré ses nombreux défauts, j'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman. Je ne pense pas qu'il me restera bien longtemps en mémoire, mais j'ai quand même bien aimé. Il m'a donné envie de lire encore d'autres romans qui parlent du Titanic !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 9 juin 2017

"La délicatesse du homard" de Laure Manel

Synopsis :
François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle déclare s’appeler Elsa mais refuse de répondre à tout autre question. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…
Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?

Mon avis :
Lorsque j'ai découvert ce roman pour la première fois, j'ai tout de suite été attirée par sa couverture et son résumé, j'avais vraiment envie d'en savoir plus. Du coup, quand il a été proposé en partenariat, je n'ai pas hésité une seule seconde avant de me porter  volontaire. J'ai eu la chance d'être choisie pour le lire, j'étais ravie. Il n'a pas eu le temps de passer par la case PAL, je me suis jetée dessus à peine arrivé. Je ne regrette absolument pas, j'ai adoré !

Lors d'une promenade à cheval, François découvre une jeune femme inconsciente sur la plage. Sans vraiment savoir pourquoi, il décide de la ramener chez elle, le temps qu'elle se remette. Elsa parait en bonne santé mais semble perdue et refuse de parler d'elle ou de son passé. Entre François et Elsa, une étrange cohabitation va se mettre en place, remplie de mensonges et de non-dits. Pourtant, peu à peu, ils vont finir par s'apprivoiser. Leurs carapaces respectives commencent à se fissurer...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire. C'est bien écrit, fluide, prenant, addictif et plein de rebondissements. Les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Cette histoire m'a énormément plu. J'ai adoré l'idée de départ et l'auteure a très bine su l'exploiter. Suivre cette jeune femme dans sa reconstruction, dans son retour à la vie est intense et émouvant. J'ai aimé voir ces deux êtres que tout oppose commencer à se rapprocher, à s'ouvrir l'un à l'autre. D'ailleurs, j'ai adoré que ce récit se fasse à deux voix. D'un chapitre à l'autre, on alterne la version de François à celle d'Elsa. Cela donne énormément de rythme à l'histoire, mais cela nous permet surtout de mieux comprendre les personnages. Le fait que ce roman parle aussi d'équithérapie est une bonne idée, c'est une technique de thérapie dont on parle peu mais qui mériterait d'être plus connue (et reconnue). L'auteure nous fait découvrir la Bretagne et la description qu'elle en fait donne vraiment envie de découvrir ces merveilleux paysages...

J'ai adoré les personnages. Je me suis pas mal reconnue en Elsa, son envie de tout quitter pour recommencer une nouvelle vie ailleurs en laissant ce passé qui fait mal derrière soi m'est familière. J'ai été touché par sa fragilité, on a envie de la protéger, de la serrer dans nos bras et lui dire que tout ira bien. Malgré tout, à certains moments, j'ai aussi eu envie de la secouer un bon coup pour lui faire ouvrir les yeux. J'aime beaucoup François, même si j'ai eu un peu de mal à le cerner au début. J'ai adoré le fait qu'il fasse tout pour qu'Elsa se sente mieux.

La fin m'a énormément plu, j'ai adoré ce dénouement. J'aurai aimé pouvoir dire que j'ai été surprise par les révélations finales, mais ce n'est pas le cas. Je les ai vu venir à des kilomètres. Pourtant, je ne changerai cette fin pour rien au monde, elle est juste parfaite, on ne pouvait pas espérer mieux !

Ce roman est vraiment une très belle découverte. Je ressors de cette lecture totalement conquise par la plume de l'auteure. J'espère vraiment que Laure Manel reprendra très vite sa plume  pour nous offrir d'aussi belles histoires que celle-ci !


Merci aux Editions Michel Lafon et en particulier à Camille qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 juin 2017

"Comment papa est devenu danseuse étoile" de Gavin's Clemente-Ruiz

Synopsis :
Depuis qu’il est au chômage, Lucien Minchielli, 47 ans, est affalé sur le canapé du salon. Sophie, sa femme, n’en peut plus. Un jour, subitement, il reprend le sport et s’inscrit au cours de danse de sa fille Sarah, qui en est mortifiée. Paul, le petit dernier, se réfugie chez sa grand-mère, une ancienne danseuse étoile du Bolchoï que son mari a abandonnée à l’annonce de sa grossesse. Si la danse est une histoire de famille chez les Minchielli, Lucien s’était jusque-là bien gardé de s’y intéresser. Comment la famille va-t-elle survivre à ce nouvel épisode qui bouscule tout leur équilibre ? Lucien va-t-il finir par s’expliquer sur cette soudaine et incompréhensible lubie ?

Mon avis :
 Je suis tombée sur ce livre complètement par hasard, mais il m'a tout de suite donné envie d'en savoir plus. J'adore la couverture et ce titre ne peut que nous intriguer. Il me faisait de l’œil depuis un moment mais je n'osais pas franchir le pas. Ayant eu l'occasion de me le procurer à tout petit prix, je n'ai pas hésité bien longtemps. A peine était-il arrivé dans ma boite aux lettres que je me suis jetée dessus. Je ne regrette pas cet achat, j'ai beaucoup aimé !

Chez Paul, rien ne va plus depuis que son père est au chômage. Voila plus d'un an qu'il ne bouge plus de son canapé. Et pourtant, un matin sans raison, il se remet au sport et décide de se mettre à la danse. Il faut dire que la danse est une affaire de famille, bien que Lucien ne s'y soit jamais intéressé auparavant. Cette soudaine lubie va bouleverser l'équilibre fragile de la famille...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteur est agréable à lire. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Cette histoire m'a beaucoup plu, je suis complètement fan de l'idée de départ et j'aime particulièrement ce que l'auteur en a fait. Suivre ce papa lors de sa reprise en main et qui finalement décide de se mettre à la danse me fait beaucoup rire. C'est original, inventif et innovant, tout ce que j'aime dans un roman.

J'ai beaucoup aimé les personnages, mais ma préférence va à Lucien et Paul. Lucien m'a bien fait rire mais il a également su me toucher. Les raisons de son envie de danser sont magnifiques...
C'est Paul qui nous raconte l'histoire de son père, c'était très intéressant d'avoir son point de vue sur la situation, d'autant plus qu'il est ouvert d'esprit.

La fin est mignonne comme tout, j'ai adoré . Ce dénouement est parfait, je ne pouvais pas espérer mieux. On referme ce roman avec un sourire niais sur le visage...

Ce roman est vraiment une chouette découverte. Même si j'adore sa couverture et son titre, je redoutais un peu ce que j'allais découvrir dans ce roman, mais au final, je suis agréablement surprise. Cette histoire un peu loufoque fait du bien, je ne peux que vous la conseiller !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...